Prise en charge gratuite des personnes vivant avec handicap dans les zones de santé de Fizi et de Nundu par AFPDE

Dans le souci de venir en aide aux personnes en situation d’handicap, l’Association des Femmes pour le Développement Intégré (AFPDE), à travers son projet d’amélioration de l’accès aux soins de santé de base et d’urgence à l’eau potable et à l’assainissement pour environ 165 000 réfugiés burundais déplacés internes et membres vulnérables de la population locale dans les zones de santé de Nundu et Fizi, au Sud-Kivu, a lancé depuis octobre 2020, les activités de prise en charge gratuite des réfugiés Burundais, déplacés internes et membres de la communauté locale en situation de handicap les zones de santé de Fizi et de Nundu en kinésithérapie-réadaptation.

Pour ce faire, cette organisation a recruté un consultant provincial de la Division provinciale de santé Sud-Kivu afin mener d’une mission de consultation gratuite de Kinésithérapie-Réadaptation des personnes en situation de handicap dans les structures sanitaires notamment au centre de santé de Muungano et Lusenda pour les réfugiés vivant dans les camps de Mulongwe et Lusenda, ainsi que dans la communauté hôte.

Le but était de faire un état des lieux de service de Kinésithérapie-Réadaptation, proposer des méthodes et approches pour améliorer la prise en charge des personnes en situation de handicap, proposer une liste des matériels de base à cette prise en charge.

Depuis mi-décembre 2020, l’AFPDE a doté ces deux structures en matériels et équipements de prise en charge de ces bénéficiaires, dans les perspectives de les transformer en des sites satellites locaux de réhabilitation à base communautaire.

À titre illustratif, sur 213 personnes consultées dont 98 femmes et 121 hommes, il a été constaté que 68 enfants sont majoritairement frappés par le handicap physique nécessitant une prise en charge précoce pour corriger leurs difformités car le peu de motricité des enfants implique un risque d’enraidissement et cela peut causer des problèmes pour les activités de la vie quotidienne.

31 personnes souffrent des séquelles de polio, 19 personnes avec mal de pot et 6 personnes avec amputation due aux séquelles balistiques (effet de guerre), sont concernées par cette prise en charge gratuite.

Rappelons que l’AFPDE mène des consultations ophtalmologiques spécialisées gratuites au bénéfice des réfugiés, déplacés et population locale des zones de santé de Fizi et de Nundu. Il distribue des lunettes et médicaments aux malades atteint de pathologies d’yeux. Ces activités sont réalisées grâce à l’appui du gouvernement allemand et Action Medeor.

Publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *