Assouplir la femme des travaux qui détruisent sa santé est un devoir de tous.

C’est un dur travail d’exploiter le sable et ensuite le transporter au dos chaque jour du lever au coucher du soleil pour le vendre afin de subvenir aux besoins de sa famille. Les conditions socioéconomiques  dans lesquelles se trouvent ces femmes du quartier Kilibula dans la ville d’Uvira leurs obligent à mettre en péril leur santé en exploitant du sable dans des rivières et au bord du lac Tanganyika au risque de tous les dangers.  Le but est la recherche de la nourriture, de frais des soins médicaux et de scolarité pour leurs enfants. N’est-ce pas qu’elles ont droit à être assistées ? AFPDE regroupe ces femmes dans les associations villageoises d’épargne et de crédit et leur accompagne en les dotant de moyens financiers pour se créer d’autres activités génératrices de revenu afin d’aider leurs enfants chaque fois qu’elles les peuvent et ainsi contribuer à les assouplir des travaux qui détruisent leur santé.

Publié dans Droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *