Démarrage officiel du projet Accès aux soins médicaux et WASH en faveur des réfugiés Burundais et déplacés internes en Territoire de Fizi.

L’Association des Femmes pour la Promotion et le Développement Endogène (AFPDE) vient de démarrer officiellement son projet accès aux soins médicaux et Wash en faveur des réfugiés Burundais et déplacés internes en Territoire de Fizi. Projet financé par le gouvernement Allemand à travers son ministère des affaires étrangères et Action Medeor pour une durée de 30 mois (soit de 2019 à 2021).

Le projet intervient dans les domaines de la santé et Wash et prévoit de réaliser les activités ci-après au profit de 623.497 habitants (ménages vivant dans les zones de santé de Nundu et Fizi) :

Dans le volet santé :

  • Renforcement des capacités des prestataires de santé sur les thématiques comme le paquet VIH, la santé maternelle, la prise en charge nutritionnelle, le CAP, etc. ;
  • Sensibiliser les réfugiés, les déplacés internes et les membres de la communauté sur la prévention du VIH/SIDA et l’hygiène, la nutrition communautaire, les maladies liées à l’eau (choléra), la prévention de la violence sexuelle et l’inclusion des personnes vivant avec handicap ;
  • Mise en place de 10 groupes d’entraide pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA,
  • Approvisionner mensuellement 14 structures médicales et une clinique mobile en médicaments et intrants médicaux essentiels, et en intrants de dépistage du VIH/SIDA ;
  • Assurer le transport des malades à l’hôpital général de référence de Nundu en entretenant et en équipant l’ambulance existante ;
  • Réhabiliter et équiper 4 structures médicales et une morgue ;
  • Conseils nutritionnels dispensés par les familles en particulier les mères et prise en charge des enfants malnutris avec des suppléments alimentaires ;
  • Assurer les soins médicaux spécifiques et soutien aux personnes handicapées physiques dans la région du projet par la fourniture de prothèse et de mesures de réadaptation ;
  • Assurer une prise en charge médicale de 3000 personnes souffrant des maladies spécifiques telles que des maux d’yeux ou des maladies mentales ;
  • Création des 4 maisons d’écoute (dont 2 dans la zone de santé de Nundu et 2 dans la zone de santé de Fizi) pour une prise en charge médicale, psychosociale et juridique des survivantes des violences sexuelles ;

Dans le volet assainissement et Wash

  • Former 36 relais communautaires et 6 animateurs sur le CAP, la gestion des eaux usées et l’assainissement, le VIH et le PCIMA dans les camps de LUSENDA et MULONGWE ;
  • Construction des adductions d’eau potable supplémentaires dans les camps de réfugiés de LUSENDA et MULONGWE et approvisionner ces camps en chlore et sulfate de sodium et réhabiliter certains systèmes d’approvisionnement en eau potable existants dans la zone de santé de Nundu ;
  • Distribution annuelle d’environ 10000 kits hygiéniques aux femmes et filles en âge de procréation dans les deux camps ;
  • Construction d’environ 2500 latrines domestiques dans camps de l’UNHCR à LUSENDA et à MULONGWE ;
  • Former les relais communautaires sur l’éducation à l’hygiène (prévention des maladies transmissibles telles que le choléra, Ebola, ….), la maintenance des points d’approvisionnement en eau, l’utilisation et la maintenance des installations sanitaires et la réduction de la défécation à l’air libre.

C’est dans ce contexte que la coordinatrice de l’AFPDE, madame Chantal BINWA a effectué une mission dans les zones santé de Nundu et Fizi où elle a tenu des réunions d’information sur le démarrage du projet avec les autorités locales (Mairie de Baraka, chef de secteur, chef de groupement, etc.), les représentants des déplacés internes, les représentants de réfugiés, les relais communautaires, les représentants Wash, les responsables médicaux et prestataires de la santé dans quatorze structures sanitaires dont la maternité de MUNENE, le C.S MBOKO, le C.S KENYA, C.S KABOKE, C.S LUSENDA, le poste de santé du camp de Lusenda, C.S MUKOLWE, C.S. BITOBOLO, Hôpital de Baraka, Hôpital de Nundu, C.S KATANGA, C.S MALINDE, C.S MUNGANO (Katalukulu) et C.S MUKERA.

Publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *