Sud-Kivu / Misisi : Montée d’actes de violences à l’égard des femmes

De scènes de violences font sur face dans la localité de Misisi groupement des Basikasilu secteur de Ngandja en Territoire de Fizi, la Nouvelle Société Civile de Fizi et le CIFDH-D Nganja rapportent que dans la nuit du 22 septembre 2021, une femme non encore identifiée a été brillée vive dans les enceintes de l’école primaire Mbegu Njema de la 8ème CEPAC, les causes de cet acte ignoble ne sont pas encore révélées et les auteurs ne sont pas identifiés. Ces mêmes sources rapportent qu’en date du 20 septembre 2021, à Tulonge, un village situé à 22 kilomètres de Misisi, un autre corps sans vie d’une femme connue sous le nom de MILENGWE Thérèse âgée de 29 ans et mère de 5 enfants a été retrouvé dans un puit d’eau.  Le 12 de ce même mois, deux autres mamans présumées sorcières ont été tuées par les jeunes en colère dans le même village.

La nouvelle société civile et le CIFDH-D Ngandja ont condamné ce genre de criminalité à grande échelle et demandent les autorités locales et la police à s’impliquer pour instaurer la paix et la sécurité dans cette partie du pays.

Les actes de criminalité et de la justice populaire à l’égard de femmes sont très fréquents dans la province du Sud-Kivu, la sorcellerie et le règlement des comptes étant les principaux mobiles évoqués.

Publié dans Droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *